Mardu et Kolaghan

Le clan Mardu domine les plaines centrales de Tarkir. Depuis ce territoire, ils peuvent accéder aux frontières de tous les autres clans, et c’est d’ailleurs ce à quoi ils s’emploient continuellement : les raids et le pillage des autres. Les Mardu forment une horde impressionnante qui reste rarement au même endroit et adopte un style de vie nomade à travers Tarkir pour accaparer de la nourriture et des possessions. Pour eux, les plus forts méritent de survivre, c’est pourquoi ils gagent leurs ressources par la force. Ils établissent rarement des structures, et ne laissent souvent que des ruines derrière eux. Les combattant Mardu apprécient le combat monté et les arcs, et mènent des assauts aussi fulgurants qu’efficaces. Pour eux, la mort est préférable à la défaite. Ils sont dirigés d’une poigne de fer par leur Khan, leur plus grand guerrier. Des classe travailleuses existent au sein du clan, qui a besoin de forgerons, d’agriculteurs, de bergers et de dresseurs. Ils vivent au centre des plaines centrales et comme les guerriers sont toujours en campagne, ils vivent une existence relativement tranquille. Le symbole des Mardu est l’aile de dragon, qui représente la célérité.

Kolaghan est le seul seigneur-dragon à de pas daigner parler. Elle ne vit que pour une chose : la destruction. Elle ne désire ni le pouvoir, ni la conquête, ni la richesse mais uniquement la guerre. Les derniers membres de Mardu, menés par Alesha, trouvèrent la seule solution possible à leur survie : suivre la couvée de Kolaghan dans son carnage. Kolaghan ne dirige pas, mais elle est suivie. Elle est devenue une déesse dont les fidèles tuent et détruisent partout où elle décide que la guerre doit avoir lieu. La soif de sang de ses guerriers est sans limite, et certains se livrent même à présent à des actes de cannibalisme. Pour pouvoir suivre le rythme des dragons, les humanoides du nouveau clan doivent désormais redoubler de célérité, usant de magie et d’éclairs pour aller toujours plus vite, pour attaquer toujours plus soudainement. Les classes ouvrières et les artisans des Mardu ont disparu, ils ne conquièrent plus de territoire et n’établissent plus de structures, seule la destruction persiste.

Mardu et Kolaghan

Journey in Tarkir Azaghal