La Chute des Khans

L’événement le plus majeur de l’histoire de Tarkir est connu sous le nom de la Chute des Khans. Sans que rien ne l’annonce, les tempêtes draconiques ont soudain redoublé de puissance et de fréquence. Les dragons ont émergé plus nombreux et plus puissants qu’avant, et la situation est devenu critique pour les humanoïdes lors des année qui suivirent. Daghatar, Khan des Abzan, fut le premier à adopter une solution désespérée : il courba l’échine devant le dragon Dromoka et sa couvée, et mis le clan à sous son égide. Pour la première fois, des dragons gouvernaient des humains.

Les khans des autres clans établirent alors une réunion de crise, dans la paix, ce qui n’était pas arrivé depuis des millénaires. Ils se retrouvèrent dans la forteresse de Dirgur, à la frontière du territoire Jeskaï, accueillis par Shu Yun, khan du même clan. Ils devisèrent des possibles solutions pour survivre à la soudaine montée en puissance des dragons, quand une volée de ces mêmes reptiles, menés par Ojutaï et Silumgar réunis, attaquèrent le monastère. Tasigur, khan des Sultaï, avait trahis ses homologues et prévenu les dragons ancestraux de cette réunion. Seules Yasova et Alesha, respectivement khans des Temur et des Mardu, purent s’échapper et survivre, mais il en était à présent fini de la domination des khans.

Ojutaï et Silumgar établirent leur contrôle sur les clans Jeskaï et Sultaï, tandis que Yasova et Alesha, pour éviter l’extinction de leurs clans, durent se soumettre aux dragons Atarka et Kolaghan. Les dragons gouvernent désormais les clans avec leurs couvées, de plus en plus nombreuse. Il règnent de façon parfois tyrannique, laissant la vie sauve aux humanoïdes en échange de leur servitude. Il n’y a plus de khan, il est interdit de prononcer le nom des anciens clans, et certaines traditions qui perduraient depuis des siècles furent soudainement durement prohibées. Tel est le prix de la survie sur Tarkir.

La Chute des Khans

Journey in Tarkir Azaghal