Journey in Tarkir

Les Liens du Sang

Ruines de Barkash

Essoufflé et couvert de sang, ainsi que quelque peu dégouté par les nouveaux talents nécromantiques de Poussière, Bomar décide de s’isoler dans les tréfonds de son ancienne forteresse. Inquiète, Yak le suit, pendant que l’avemain et Essyria tentent d’accéder à l’armurerie par les fenêtres. Les deux compères y parviennent sans trop de dégâts, et entreprennent de récupérer de magnifiques armure Abzan en écailles de dragon, qu’ils attachent à leurs Ibex. De son coté, Bomar retrouve la chambre de Vama, le lieu de leur dernière étreinte. Après s’être démis l’épaule sur le mur de la chambre voisine, il y pénètre sous le regard inquiet de Yak. Il médite, allongé dans le sable et les débris, avant de tomber sur une étrange cassette en plomb. Celle-ci s’ouvre dans un étrange flash lumineux, et à l’intérieur il trouve une amulette et un message de son aimé, qu’il déniche enfin après toute ces années. Il se rue en dehors de la chambre, et intime l’ordre à son groupe de prendre la route de Barkash sans plus tarder. Ils laissent derrière eux Essiarnan, ses trésors et les déserteurs survivants, et partent de nouveau pour deux jours de voyage dans le désert brulant.

Ils arrivent enfin à l’ancienne capitale de Reyhan, dont la mythique tour est désormais allongée sur la moitié de la ville, écrasant tout un quartier. Juché sur les portes de la ville, un dragon de Dromoka semble surveiller la base de la tour. Les aventuriers passent tout de même, et le dragon les invective. Son nom est Zerleka, elle est le lieutenant envoyé par Markanor pour traquer La Dame Pale. Comme les aventuriers le savent, sa troupe a déserté et ses dragons ont été abattus par Nahiri. Les aventuriers lui prouvent travailler pour Markanor. Zerelka leur ordonne alors de pénétrer dans les ruines de la ville à la suite de la Dame Pale, et de se sacrifier pour la faire sortir afin qu’elle puisse l’arrêter. Les aventuriers acceptent humblement.

Ils s’avancent dans les ruines, et découvre un monticule d’ambre carbonisé sur l’ancienne place. Alors qu’ils étudie l’étrange structure, un petit rire se fait entendre. La petite fille aux yeux jaunes les regarde en souriant. Bomar s’approche doucement, mais elle fuit parmi les rues dévastées. Les aventuriers la suivent en courant, et arrivent sur une place du quartier Ouest. La petite fille s’arrête, et dans un halo bleuté se transforme en oiseau, avant de fuir vers les cieux. Et soudainement, les aventuriers se retrouvent encerclés d’hommes et de femmes aux armures d’écailles usées, portant arcs, javelots et lances. Une jeune femme aux cheveux noirs s’avance, et demande aux intrus de lever les mains et de rester sans bouger le temps que l’Ancien arrive. Un vieil homme se montre alors, et remercie la dénommée Shaya. Il interroge les aventuriers sur la raison de leur présence à Barkash, et leur loyauté vis à vis des dragons. Les aventuriers se montrent honnêtes, c’est pourquoi l’Ancien décide de leur faire confiance, et de leur offrir l’hospitalité des mines d’argent, repaire secret des Reyhanais survivants.

Bomar évoque alors Vama, ce qui provoque la colère de Shaya lorsqu’elle entend le nom de sa mère. Vama semble avoir quitté les rebelles il y a longtemps, et l’Ancien charge Shaya d’en parler à Bomar lorsqu’elle se sentira prête. Il lui ordonne par ailleurs d’accompagner les aventuriers leur de leur expédition au quartier Est, afin que les liens du sang expriment leur force. Une femme âgée demande par ailleurs aux aventurier d’y retrouver son fils, Anran, parti il y a trois jours avec d’autre guerriers en quête de quoi aider la situation des Reyhanais. Sans plus tarder, après une brève pause, les aventuriers repartent pour la place centrale pour emprunter les escaliers de la Grande Tour, qui mène aux cryptes. Sur le chemin, Bomar tente d’en savoir d’avantage au sujet de sa défunte femme Vama en essayant d’engager la conversation avec leur jeune guide Shaya :
- Du coup… s’exprime Bomar après un toussotement gêné, tu es la fille de Vama ?
- Oui ! Répond-t-elle avec véhémence, prenant notre compagnie pour un quelconque châtiment.
- Et… cela va faire longtemps que tu vis dans ses ruines ?
Le reste du groupe regarde discrètement ce spectacle où la maladresse et le malaise du discours du vieux sorcier semble être partagé par Shaya et rapidement le ton monte :
- Qu’est-ce que c’est ? Un interrogatoire ? Nos éclaireurs vous ont vu discuté avec le grand près des portes. Vous n’êtes que des espions envoyés pour nous détruire !
- Si nous avions voulu vous tuer, ce serait déjà fait depuis longtemps. Nous nous servons juste d’eux en leur brossant l’échine dans le sens du poil ! s’échauffe Bomar.
- Nous, s’énerve la guide téméraire, on a un mot pour décrire les gens qui brosse les dragons dans le sens du poil !
- Vous remarquerez, coupe Poussière en passant son bec entre eux, que les dragons n’ont pas de poils !
On entend un rire discret provenant de Yak et Essyria. Le silence retombe dans le petit groupe comme le sable à chacun de leur pas foulant les ruines. Shaya remonte la file et prend la tête du groupe, mettant une certaine distance avec son interlocuteur. Poussière la suit et lui propose un jeu :
- Ecoute, en dépit de mon jeune âge, je suis très doué pour reconnaître celui des humains.
La guide torune la tête vers lui en continuant de marcher, intriguée. L’avemain poursuit :
- Je te paris que tu as… il fait semblant d’hésiter puis affirme, vingt-et-un ans et trois mois ! Ai-je juste ?
Ce qui pourrait s’apparenter à un sourire se dessine sur son bec alors que Shaya semble surprise :
- C’est Onara qui vous l’a dit ?
- Qui ? interroge Poussière.
- Non, laissez tomber…
Elle repart de nouveau seule en tête tandis que Bomar ralentit, ayant calculé que sa naissance a eu lieu neuf mois après que lui et Vama se soit dit tendrement au revoir… Le vieux sorcier sait maintenant qu’elle est sa fille et d’où elle tient ce tempérament explosif !

Les aventuriers arrivent enfin à la grande place à l’est de la ville où ils étudient l’ambre calciné plus en avant et décident de la gratter. Surgit alors l’Ancien qui les arrête, affirmant qu’ils condamnent ainsi plusieurs âmes damnées. Un parlesprit pourrait se charger de purifier tout le monticule. Les aventuriers repartent alors pour les souterrains.

Avançant prudemment, ils remarquent la présence de squelettes d’ancien Abzan réanimés, et d’esprits des sables. Ces mort-vivants sont enragés et corrompus et attaquent tous les vivants. Le combat éclate, et les renforts squelettes provenant des tombeaux alentours ne suffisent pas à submerger les sorts des aventuriers. Shaya tente d’aider avec son arc, mais les ténèbres et l’étroit couloir ne la font pas briller. L’ambiance entre elle et les aventurier est tendue en dépit des efforts de Poussière. Le groupe continue d’avancer, bloquant les portes derrière lesquels plus de squelettes les attendent vraisemblablement. Ils arrivent à une grande chambre ouverte sur l’extérieur. A son centre, la terre accueillait un arbre parent désormais déraciné, et un esprit en armure le remplace, tournant le dos aux aventuriers et sanglotant…

Comments

Yeah j’ai trouvé où laisser un commentaire !

Les Liens du Sang
 

“mais les ténèbres et l’étroit couloir ne la font pas briller” Mhouhahaha

Les Liens du Sang
 

(Je me suis permis de rajouter une petite phase de dialogue ;])

Les Liens du Sang
 

Tu as bien fait ! C’est excellent (et très fidèle)

Les Liens du Sang
 

Très fun le dialogue, oui !

Les Liens du Sang
breezypeanuts

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.